Mon Casse Noisettes à moi!

Publié le par Laure

Casse Noisettes se repose après avoir fait le tour du noisetier
Casse Noisettes se repose après avoir fait le tour du noisetier

En cette période de jolis contes de Noël, il est temps pour moi de raconter l'histoire de Casse Noisettes, lutin roux qui nous remplit de bonheur à chaque belle saison depuis deux ans.

Nous sommes arrivés dans notre maison, en plein centre d'un village du Vexin, au début du mois de novembre 2013. Il y avait, à l'époque, dressés fièrement dans le froid, pas mal d'arbres et d'arbustes dans le jardin, dont deux énormes marronniers, un sureau et un beau noisetier.

Au printemps suivant, nous nous sommes décidés à abattre le marronnier le plus proche de la maison. Les deux étaient malades donc il devenait assez urgent de les enlever.

Du coup, il restait au fond du jardin, en ligne, le sapin du voisin, touchant l'autre marronnier, lui même donnant sur le sureau et, enfin, le noisetier. Et entre eux, au sol, le bois stocké de l'arbre abattu. Sans le savoir, nous avions construit un véritable terrain de jeux et de cachettes pour notre ami, dont nous ignorions totalement l'existence.

Ce n'est qu'en juillet, quand les noisettes encore vertes sont sur l'arbre, que j'ai commencé à entendre un drôle de bruit... Une espèce de grincement de dents... Mais quelle en était la cause??? Après quelques investigations dignes d'un Sherlock Holmes, j'ai retrouvé de nombreuses coquilles de noisettes vides au sol.... Et en scrutant l'arbre, de loin et bien cachée, je me suis rendue compte que les branches bougeaient fort, malgré l'absence de vent...

Il y avait un écureuil dans mon jardin!!!

Casse Noisettes a passé un bel été à jouer sur les bûches, à grignoter toutes les noisettes qui lui passaient entre les pattes, à s'aventurer dans la pelouse pour aller récupérer celles qui étaient tombées, à se balancer dans les branches... Un spectacle magnifique!

L'écureuil Casse Noisettes s'amusant sur les bûches

L'écureuil Casse Noisettes s'amusant sur les bûches

L'écureuil Casse Noisettes s'amusant sur les bûches

L'écureuil Casse Noisettes s'amusant sur les bûches

L'écureuil grignote

L'écureuil grignote

L'écureuil grignote, encore!

L'écureuil grignote, encore!

A l'automne suivant, nous avons abattu le deuxième marronnier, ainsi que le sureau. Entre temps, nous avions aussi donné le bois entassé. Il ne restait donc plus que le sapin du voisin, un haut mur en parpaings, du vilain grillage, remplacé par des palissades en bois au printemps d'après, et le noisetier.

Je me suis demandé si l'on reverrait Casse Noisettes...

Il lui a fallu un peu de temps pour oser la longue traversée à découvert entre le sapin et le noisetier, mais la gloutonnerie l'a emporté!

Nous avons encore assisté à des moments de pur bonheur en le regardant faire ses acrobaties pour attraper toujours plus de noisettes.

Il s'est aussi permis de pousser des petits cris de mécontentement car Môsieur était apparemment gêné par ma présence.

 

 

J'ai pu le voir, à plusieurs reprises, enterrer des noisettes pour faire ses provisions, soit directement au pied de l'arbre, soit dans les parterres les plus proches. Il parait d'ailleurs que les écureuils font tellement de cachettes de réserves, qu'ils en oublient une grande quantité, permettant ainsi aux arbres de se ressemer naturellement. Enfin, il y a les noisettes qu'il ramène à sa maison, bravant une fois encore la traversée de la palissade et du mur.

L'écureuil Casse Noisettes revient du marché par les palissades

L'écureuil Casse Noisettes revient du marché par les palissades

Je dois avouer que lorsque nous avons acheté la maison et que j'ai vu ce beau noisetier, je n'ai cessé de penser au moment où je dévorerais ses fruits, dont je suis grande amatrice. Je n'ai finalement pas touché une noisette depuis que nous sommes ici, c'est vrai, mais je n'en regrette aucune si c'est le prix à payer pour avoir le petit lutin rouquin au jardin...

Vivement l'été prochain!

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans ecureuil, animaux, poésie, jardin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article