La balade romantique à Giverny, 1

Publié le par Mes petits jardins bonheurs

Chez Monet, Giverny
Chez Monet, Giverny

En attendant les beaux jours, et sa réouverture après la trêve hivernale, petit retour sur l'une de mes balades préférées, le jardin de Monet à Giverny.

Mes copines normandes me l'ont fait découvrir il y a un peu plus de dix ans maintenant, lorsque je finissais mes études à Rouen. Une visite renversante, même si, à l'époque, je n'étais pas encore une passionnée de fleurs. Mais comment rester insensible au charme suranné et si romantique des lieux?

Depuis que je vis dans le Vexin, à une demie heure environ, je ne me prive pas de lui rendre visite chaque année, au printemps, toujours.

Mais le projet est formé d'y repartir en été et en automne car je suis vraiment curieuse de voir comment ce jardin évolue au fil des saisons, avec les floraisons qui s'y succèdent.

Avant d'entrer, il faut encore ajouter une précision qui a toute son importance : Monet a construit son jardin au fur et à mesure, en achetant petit à petit des parcelles. Autrefois, la voie ferrée et la route coupaient le terrain, laissant le Clos Normand et la maison d'un côté, le Jardin d'eau de l'autre.

Cette répartition est toujours d'actualité, même si la voie ferrée a disparu. La route, par contre, est bel et bien là et continue de séparer les deux parties du jardin.

Dans cette première partie, nous visiterons le Clos Normand et la maison.

Rue Claude Monet, Giverny

Rue Claude Monet, Giverny

L'entrée principale se trouve au 84 rue Claude Monet. N'ayez pas peur de vous perdre dans Giverny d'un, parce que c'est impossible, de deux, parce que si ça devait arriver, vous pourriez faire de belles découvertes, dont nous reparlerons.

Toujours est il que vous trouverez bien facilement l'entrée des lieux.

Parfois, il n'y a quasiment personne devant la porte. Le temps d'acheter le billet et l'on entre dans le monde merveilleux de Monet en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. 

Souvent, il y a de très très longues files d'attente. Pour les éviter, il est possible d'acheter des billets coupe file sur le site internet de la Fondation Monet. Il suffit ensuite de les imprimer chez soi et de passer par l'entrée des groupes, dans la ruelle adjacente.

Dites vous bien que, malgré la foule compacte de l'entrée, on ne se marche pas dessus une fois dans le jardin. 

Alors, sans plus attendre, entrons...

La jolie maison de Monet, aux couleurs décalées pour l'époque. Vue côté jardin

La jolie maison de Monet, aux couleurs décalées pour l'époque. Vue côté jardin

Le jardin de fleurs de Monet, dit le Clos Normand, descend en pente douce, depuis la maison jusqu'à la route le séparant du bassin. Du coup, quand on arrive par l'entrée principale, on en prend plein les mirettes parce qu'on est un peu en hauteur et que l'oeil porte loin, sur un foisonnement de formes et de couleurs, quel que soit le temps. Je ne cache pas que, s'il fait beau, c'est la cerise sur le gâteau : le soleil tape sur les massifs, faisant ressortir la chaleur des couleurs... 

Dans tous les cas, on prend une vague d'émotion de plein fouet, dès l'arrivée. Et on oublie instantanément l'attente fastidieuse, le long des jolies allées bordées de massifs, où il y a tant de choses à voir...

L'émotion, d'emblée
L'émotion, d'emblée

L'émotion, d'emblée

Une allée bien bordée....

Une allée bien bordée....

Il y a, au printemps, une explosion de bulbes, les arbres fruitiers (pour certains palissés) sont en fleurs, tout comme les arbres, arbustes et autres plantes vivaces... Les grimpantes courent le long d'énormes arches vertes, assorties à la couleur des volets et boiseries de la maison. Les rosiers, grimpants, pleureurs, sur tige... parfument la visite.

Partout, ce n'est que douceur et couleurs.

Jolies ancoliesJolies ancolies
Jolies ancolies

Jolies ancolies

Festival de pivoinesFestival de pivoines
Festival de pivoines
Festival de pivoinesFestival de pivoinesFestival de pivoines

Festival de pivoines

Roses délicates
Roses délicatesRoses délicates
Roses délicatesRoses délicates

Roses délicates

Arches croulant sous les clématites

Arches croulant sous les clématites

Fruitiers palissésFruitiers palissés
Fruitiers palissés

Fruitiers palissés

Vivaces en vrac : Sceau de Salomon, Monnaie du Pape, Fuschia, Pavot, Sauge...
Vivaces en vrac : Sceau de Salomon, Monnaie du Pape, Fuschia, Pavot, Sauge...
Vivaces en vrac : Sceau de Salomon, Monnaie du Pape, Fuschia, Pavot, Sauge...
Vivaces en vrac : Sceau de Salomon, Monnaie du Pape, Fuschia, Pavot, Sauge...
Vivaces en vrac : Sceau de Salomon, Monnaie du Pape, Fuschia, Pavot, Sauge...

Vivaces en vrac : Sceau de Salomon, Monnaie du Pape, Fuschia, Pavot, Sauge...

Explosion de bulbes : tulipes, narcisses et fritillaires impérialesExplosion de bulbes : tulipes, narcisses et fritillaires impériales
Explosion de bulbes : tulipes, narcisses et fritillaires impérialesExplosion de bulbes : tulipes, narcisses et fritillaires impérialesExplosion de bulbes : tulipes, narcisses et fritillaires impériales
Explosion de bulbes : tulipes, narcisses et fritillaires impérialesExplosion de bulbes : tulipes, narcisses et fritillaires impériales

Explosion de bulbes : tulipes, narcisses et fritillaires impériales

Ce jardin, avec ses multiples massifs, est parfait pour se donner des idées d'associations ou de mises en scène de plantes, de couleurs...

Tout y est extraordinaire. Au premier abord, on pourrait avoir l'impression que c'est un jardin inaccessible au jardinier lambda, avec des plantes rares, qui demandent de nombreux soins et une attention de tous les instants. 

Je ne suis surtout pas en train de dire qu'un tel jardin ne requiert aucun entretien, ni temps, ni compétences, ni argent. Il est indéniable que les jardiniers de la Fondation ne chôment pas et sont d'excellents professionnels.

Ce que je veux tenter d'expliquer, c'est qu'en se penchant et en regardant avec attention, on comprend aussi très vite qu'une grande partie des variétés présentées, qui sont celles (ou s'inspirent de celles) plantées jadis par Monet lui même, ne sont pas des raretés mais plutôt des fleurs de toujours, plutôt traditionnelles et résistantes. On peut facilement les trouver dans les jardins de nos grands mères, ou dans les jardins de curés, et tout un chacun peut les posséder ou se les procurer.

Désormais d'ailleurs, ce sont souvent des variétés approchant celles d'origine qui ont été choisies, parce que les jardiniers les voulaient plus résistantes ou à plus longue floraison que celles d'époque, donc raison de plus pour les faire pousser chez soi!

L'effet extraordinaire est plus créé par la multitude, la savante mise en scène ainsi que la floraison continue que par la rareté ou l'exotisme des variétés. Et finalement, on reste totalement attrapé par ce jardin car l'on peut s'y identifier, s'y projeter, en plus d'y rêver.  

Renoncules / Giroflées, aux tons vifs, accompagnées de Viola Cornuta plus douces

Renoncules / Giroflées, aux tons vifs, accompagnées de Viola Cornuta plus douces

Ancolie et myosotis, dans les tons pastels

Ancolie et myosotis, dans les tons pastels

Tulipes en mélange, toujours accompagnées de giroflées, aux couleurs chaudes

Tulipes en mélange, toujours accompagnées de giroflées, aux couleurs chaudes

Giroflées et myosotis, l'alliance sans faute du jaune et du bleu

Giroflées et myosotis, l'alliance sans faute du jaune et du bleu

Alliums, roses, iris, giroflées dans des tons assortis de violet

Alliums, roses, iris, giroflées dans des tons assortis de violet

Iris accompagnés de myosotis

Iris accompagnés de myosotis

Palette de blanc et de vert avec les ancolies et pâquerettes, sur fond d'alchemille

Palette de blanc et de vert avec les ancolies et pâquerettes, sur fond d'alchemille

La balade romantique à Giverny, 1

Revenons désormais vers la maison, qui se visite mais dans laquelle il est interdit de prendre des photos. Il va vous falloir imaginer un peu, si vous n'y êtes jamais allés.

D'emblée, avec sa façade rose et verte, on la sent peu commune.

On monte les quelques marches qui mènent au perron abrité par les rosiers grimpants, on passe la porte et, là encore, la magie opère : la maison est surannée, gaie, charmante. Monet aimait la couleur et ne s'est pas privé d'en user aussi à l'intérieur, en particulier dans la cuisine ou la salle à manger...

Depuis l'atelier du peintre, au rez de chaussée, on a une belle vue sur le côté du jardin, par l'immense verrière. On a déjà envie d'y rester et de s'allonger sur la méridienne pour regarder le temps passer sur les plantations.

Comme ce n'est pas possible, on monte l'étroit escalier...

Et à l'étage, depuis les chambres, c'est parfait! On surplombe tout le jardin, le foisonnement coloré saute encore aux yeux, mais d'une manière toute différente. Décidément, quelle que soit la perspective, on est toujours agréablement surpris : on n'y voit jamais la même chose mais l'ensemble est toujours harmonieux.

Si seulement on pouvait dormir là et avoir le plaisir d'ouvrir les volets, au petit matin... Quelle sensation ce doit être...

On imagine parfaitement le bonheur de notre homme dans cet univers incroyable. Et aussi pourquoi il lui était devenu si difficile de quitter son nid...

Le perron

Le perron

Le premier atelier de l'artiste et la verrière, vus de l'extérieur. Au dessus, la chambre de Monet.
Le premier atelier de l'artiste et la verrière, vus de l'extérieur. Au dessus, la chambre de Monet.

Le premier atelier de l'artiste et la verrière, vus de l'extérieur. Au dessus, la chambre de Monet.

Vues depuis la chambre de Monet
Vues depuis la chambre de Monet
Vues depuis la chambre de Monet
Vues depuis la chambre de Monet
Vues depuis la chambre de Monet

Vues depuis la chambre de Monet

Dernière information qui peut permettre d'allier l'utile à l'agréable :

Pour celles et ceux qui n'auraient pas de voiture, ou qui voudraient faire le voyage autrement, il existe depuis l'an dernier (je crois) une belle initiative qu'il faut souligner. Il s'agit du train de l'Impressionnisme, qui rallie Saint Lazare à Giverny, entre autres. N'hésitez donc pas. Toutes les informations sont ici : Le train de l'Impressionnisme

A dimanche prochain, pour la visite du Jardin d'eau!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article