Le réveil du petit jardin

Publié le par Mes petits jardins bonheurs

Le printemps pointe le bout de la feuille...
Le printemps pointe le bout de la feuille...

Malgré une légère neige, tombée il y a à peine quelques jours, et des températures qui ont un peu chuté en cet hiver somme toute pas très hivernal, le printemps approche à grands pas et les fleurs nous l'annoncent.

C'est l'une des périodes que je préfère : le réveil du jardin, avec toutes les surprises (bonnes ou mauvaises) qu'il nous réserve.

Ces derniers temps, je suis allée faire plusieurs fois le tour du propriétaire, prendre l'air et la température, mais aussi voir ce qui pointait le bout du nez...ou pas!

Et voici le compte rendu, en images...

Tout d'abord les hellébores... Celles plantées peu après l'arrivée dans la maison ont donné des résultats mitigés. La blanche (helleborus niger) n'a pas fleuri, contrairement à l'an dernier (voir ici). J'ai fait quelques recherches pour comprendre pourquoi et il va donc falloir que je la déplace car j'ai appris que les hellébores blanches ont besoin de voir un peu de soleil pour fleurir, ce qu'elle n'a pas là où elle est...

Par contre sa voisine, l'hellébore orientale Blue Lady, semble très bien dans ce coin très ombragé et offre encore cette année une très belle floraison.

Dans un autre coin du jardin, j'ai planté, au début de cet hiver, deux autres hellébores (niger), en tenant compte cette fois-ci du fait qu'elles auront quelques heures de soleil. L'une était en fleurs lors de la plantation, l'autre non et n'a rien donné cette année. Soyons patients, on verra l'an prochain!

Hellébores Hellébores
Hellébores Hellébores

Hellébores

Mais les vraies stars du moment, ce sont les bulbes!!

Il y a un an et demi, j'en avais planté un peu partout dans le jardin. Nous avions eu une très belle floraison au printemps dernier, que vous pouvez voir, ou revoir, ici.

Pour l'instant, les Narcisses sortent de partout et donneront bien (ça a déjà commencé pour certains). J'en ai planté encore à l'automne dernier et ils viennent aussi, lentement mais sûrement. 

Les Crocus sortent bien aussi et vont bientôt éclore, mis à part certains que j'avais mis en pots et qui semblent s'être perdus, ou fatigués, dans l'intervalle entre les deux années.

Quant aux Jacinthes, elles reviennent et semblent en pleine forme. D'autres, plantées à l'automne dernier, arrivent aussi en force et en renfort.

Les Tulipes, que j'avais eu la flemme de déterrer après floraison, ressortent mais, sans surprise, ont l'air borgne pour la plupart. J'attends un peu, on ne sait jamais, mais sans doute faudra t-il les arracher. J'en replanterai à l'automne prochain, mais cette fois-ci des vivaces, qui resteront en place, sans que j'aie besoin d'intervenir.

Les Muscaris ne sont pour l'instant pas au rendez vous. Pour être plus précise, les feuilles sont sorties depuis belle lurette (l'automne), ce qui est normal, mais la floraison n'est pas encore là, sauf pour un, mais ce n'est pas terrible terrible... En ce qui les concerne, je n'ai pas réussi à trouver pour quelle raison ils ne reviendraient pas. Alors patience, ils vont certainement arriver...

Patience aussi du coté de la Fritillaire Impériale, qui était sortie au printemps dernier (une sur les deux plantées...) mais n'avait rien donné de grandiose. J'ai l'impression qu'elle est en train de revenir mais je me demande bien ce qu'elle va donner. L'avenir nous dira si d'un, c'est bien elle, et de deux, si enfin on aura un résultat... impérial!

J'ai planté à l'automne dernier d'autres Fritillaires (Meleagris, appelées aussi Oeufs de vanneau ou encore Pintade + des Michailovskyi). Verdict en avril / mai puisqu'elles ne sortiront pas avant. Je croise les doigts. Les Fritillaires sont de belles dames caractérielles... Leur sortie est l'une des moins sûres du jardin.

Et enfin, surprise chagrine, les grands absents de ce printemps sont les Perce-Neige, disséminés dans tous les coins du jardin et qui étaient magnifiques l'an dernier. J'ai donc une fois encore cherché la raison et il semblerait qu'ils aient succombé au sol lourd et argileux du jardin. On apprend... A l'automne prochain, j'en replanterai, mais dans de jolis pots, avec une terre plus légère. Et j'en tenterai quelques uns dans les massifs, en ayant pris soin au préalable de retravailler la terre pour la rendre moins lourde. 

Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)
Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)
Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)
Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)

Bulbes (dans l'ordre Narcisses, Crocus, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Fritillaire Impériale??)

Au printemps dernier, j'ai planté d'autres bulbeuses : une Scille, achetée sur une brocante du 1er mai (lire ici) et plantée juste derrière le noisetier. Elle est à nouveau au rendez vous et j'ai l'impression qu'elle s'est étoffée. Il me tarde de voir la floraison.

Puis, plus tard dans la saison et sans trop y croire (puisque ce n'était plus trop le moment), un Iphéion, trouvé par hasard en jardinerie, est arrivé. Je ne connaissais absolument pas cette plante et l'ai découverte dans une émission de "Silence, ça pousse!". Stéphane Marie en possédait, en pots, et procédait à leur division et rempotage à l'écran. J'ai tout de suite aimé cette délicate et me suis dit que j'en achèterais une, à l'occasion. Et l'occasion s'est présentée plus vite que prévu... 

L'Iphéion, pour la présenter un peu, est une bulbeuse, très rustique, à planter en plein soleil. Si je la qualifie de délicate, ce n'est donc pas parce qu'elle est fragile mais parce qu'elle fait de jolies petites fleurs en forme d'étoile, au printemps. Là, je pense d'ailleurs qu'elle est un peu en avance... Petite particularité : avant l'été, les feuilles jaunissent et sèchent. N'allez surtout pas imaginer qu'elle se meurt, elle entre simplement en dormance pour passer tranquillement l'été, trop chaud pour elle. Et elle réapparaît lorsque les températures retombent. Magique, non??  

Scille

Scille

Iphéion
IphéionIphéion
Iphéion

Iphéion

Un autre joli retour, celui des Sédums Spectabile. Ces plantes sont increvables, résistent à toutes les rudesses et conditions et reviennent chaque année, sans faillir. Dans le petit jardin, c'est leur deuxième année. Elles émergent de leurs draps d'helxine et c'est poétique à souhait.

Sédum et helxine
Sédum et helxineSédum et helxine

Sédum et helxine

A Noël dernier, mon beau père, qui avait fait un peu de ménage dans son jardin, m'a donné ce que je crois être une autre variété de Sédum, que j'ai replantée en janvier, peu de temps avant les deux jours de grand froid à -8°C et -6°C. Ils se portent comme un charme et l'amoureux (qui peut être poétique et romantique à ses heures) m'a fait remarquer il y a peu que la façon dont ils sont plantés fait qu'ils forment un coeur. Si c'est pas l'amour des fleurs, ça...

Sedum de beau papa, en jolie forme de coeur

Sedum de beau papa, en jolie forme de coeur

Et on ne finit que sur de belles surprises.

Par qui va t-on commencer??

Par la plus grosse surprise de ce matin : les Nigelles de Damas... Depuis l'été dernier, est resté un beau tapis vert (qui commence à être envahissant mais bon...) de petites Nigelles. Je ne pensais pas qu'elles passeraient l'hiver mais le fait est que oui. Et dans ce tapis, j'ai découvert ce matin une fleur et un bouton... La fleur est jaune pâle, je n'ai pas le souvenir qu'il y en avait de cette couleur, et je me demande si ce n'est pas une petite "albinos" qui aurait souffert du froid et du manque de lumière. Peut être que quelqu'un saura me dire...

 

Nigelle de Damas

Nigelle de Damas

On continue avec le Bergénia (Plante du Savetier), donné par ma grand mère à l'été 2014. Il a végété, un temps, à une exposition trop chaude et a donc été déplacé l'an dernier, tardivement, vers la fin du printemps. Il faut croire qu'il est heureux puisqu'il a dit "Merci" avec une petite, mais jolie, floraison cet hiver. 

Bergénia

Bergénia

Non loin de lui, l'Hortensia, qui a bien souffert l'an dernier, repart lui aussi du bon pied sous un paillis de graines, puisque ces messieurs les oiseaux font du tri dans la mangeoire juste au dessus! Mal appris, va!

Il n'a pas fleuri l'an dernier, espérons que cette année soit la bonne.

Hortensia

Hortensia

L'an dernier, juste à la fin de l'été, j'ai planté dans un même massif une Digitale Pourpre Alba, des pieds d'Aspérule Odorante et de Tricyrtis Hirta. Vous pouvez les retrouver sur cet article.

La Digitale a tenu le choc tout l'hiver et est maintenant énorme.

L'Aspérule aussi a tenu le choc et s'étale, petite étoile verte par petite étoile verte.

Les Tricyrtis, que j'avais déjà tentés sans succès, semblent désormais avoir la bonne place car ils reviennent, sauf un appremment.  

Vivement les floraisons!!

Digitale, Aspérule et Tricyrtis
Digitale, Aspérule et TricyrtisDigitale, Aspérule et Tricyrtis

Digitale, Aspérule et Tricyrtis

Le dernier endroit que je surveille intensément est le massif "girly", mon chouchou tout doux et poétique avec ses Mini Rosiers, Coeurs de Marie, Ancolies, Epimedium Madame Butterfly et autres Phlox. J'en parlais ici.

Les Mini Rosiers offerts par l'amoureux au début de l'amour (ils auront bientôt 5 ans) et restés en pot jusqu'à l'an dernier, reprennent du poil de la bête en ce printemps qui arrive et semblent toujours aussi heureux d'être désormais en pleine terre. Ceux offerts par mes collègues, il y a deux ans, sont plus mitigés. Certains pieds repartent, d'autres sont bel et bien morts.

Après une lecture hivernale disant qu'il faut faire très attention aux racines des Coeurs de Marie qui, si elles sont abimées, causent la mort de la plante, j'ai tremblé... parce que j'ai bêché... pour planter, planter et encore planter... Je ne sais pas si tous seront au rendez-vous, mais certains commencent à pointer le bout du nez, c'est déjà ça. 

Les Ancolies ont l'air de bien vouloir revenir aussi. Toutes ne sont pas sorties, on verra là aussi dans quelques temps.

Quant aux Epimedium, ils ont vaillamment résisté avec leur feuillage persistant, qui est en train de se renouveler. L'un des pieds a même déjà commencé à fleurir, ce qui me semble, encore une fois, un peu tôt. 

Pas de nouvelle du Phlox pour l'instant. En même temps, son heure n'est peut être pas encore venue...on n'est qu'en février même si on a tendance à l'oublier!

Et j'attends avec impatience de savoir si le Sceau de Salomon, que je ne trouve dans aucune jardinerie et qui a eu deux sorties contrariées il y a deux ans et l'an dernier, trouvera encore le courage de réapparaître...

Mini Rosier, Cœur de Marie dans sa robe de mousse, Ancolie, Epimedium en fleursMini Rosier, Cœur de Marie dans sa robe de mousse, Ancolie, Epimedium en fleurs
Mini Rosier, Cœur de Marie dans sa robe de mousse, Ancolie, Epimedium en fleursMini Rosier, Cœur de Marie dans sa robe de mousse, Ancolie, Epimedium en fleursMini Rosier, Cœur de Marie dans sa robe de mousse, Ancolie, Epimedium en fleurs

Mini Rosier, Cœur de Marie dans sa robe de mousse, Ancolie, Epimedium en fleurs

D'autres nouvelles et d'autres découvertes viendront bientôt car de nombreuses autres fleurs se préparent! 

A très bientôt.

 

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Un amour ce jardin !
Répondre
M
Oh, merci beaucoup, Amélie, pour ce si gentil commentaire qui me va droit au cœur!
Laure