La balade impressionniste à Auvers sur Oise

Publié le par Mes petits jardins bonheurs

Fléchage au sol
Fléchage au sol

Une jolie promenade à faire, en particulier lors d'une belle journée de printemps, est celle d'Auvers sur Oise, sur les traces de Van Gogh.

A mon humble avis, l'intérêt de la visite réside surtout dans les extérieurs, c'est pourquoi il vaut mieux qu'il fasse beau et bon. Et puis, au printemps, avec toute la végétation en fleur, le village prend des airs désuets et poétiques. C'est charmant. On peut ainsi comprendre pourquoi Van Gogh s'y est installé et y a autant peint.

Partons du point de départ : l'Auberge Ravoux, ou maison de Vincent Van Gogh, à la façade pittoresque et surrannée.

Cette auberge se visite mais je ne m'y attarderai pas, j'ai trouvé la visite un peu décevante. On peut aussi y manger, comme à l'époque. Les plats semblent délicieux mais le prix l'est un peu moins, alors, pour ma part, je me contente de la regarder parce qu'elle est bien mignonne et conservée dans son jus, et qu'elle fait partie de l'histoire puisqu'elle a logé Vincent Van Gogh. Les extérieurs sont sympas, on peut entrer dans la cour, en passant par derrière. Il y a une exposition sur les murs, qui concerne la vie de Van Gogh et tout un tas de petits détails charmants. 

L'Auberge RavouxL'Auberge Ravoux
L'Auberge RavouxL'Auberge RavouxL'Auberge Ravoux
L'Auberge RavouxL'Auberge RavouxL'Auberge Ravoux

L'Auberge Ravoux

En passant ensuite par la ruelle à gauche de l'auberge, direction l'église, on commence la balade dans le vieux, et néanmoins charmant, village d'Auvers.

On arrive d'abord devant le Musée Daubigny, grande bâtisse entourée de hauts murs en pierre, surmontés d'une énorme glycine.

Mur d'enceinte du Musée Daubigny et au fond, escalier menant rue Daubigny
Mur d'enceinte du Musée Daubigny et au fond, escalier menant rue DaubignyMur d'enceinte du Musée Daubigny et au fond, escalier menant rue Daubigny

Mur d'enceinte du Musée Daubigny et au fond, escalier menant rue Daubigny

Puis on emprunte l'escalier, que Van Gogh a immortalisé sur une toile, et qui mène à la rue Daubigny, rue qui va en ligne droite vers l'église.

Mais le promeneur, lui, zigzague à gauche et à droite, tant cette rue regorge de petits trésors. Fleurs de tous côtés, glycines exubérantes, jolies maisons en pierres... 

Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants
Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants

Rue Daubigny, ses maisons, ses glycines, ses détails charmants, œuvres de ses habitants

Au bout de la rue, on monte encore quelques marches et on est à l'église. L'église d'Auvers sur Oise, la fameuse! Je ne peux pas dire que je l'ai trouvée jolie, charmante et poétique la première fois que je l'ai vue. A cause de Van Gogh (oui, parce qu'il faut bien un responsable!), je me l'étais imaginée petite, un peu de guingois et accueillante... Et ce que je découvrais ne correspondait pas du tout à mon imaginaire... J'étais déçue.

Mais finalement, en la regardant bien et en s'affranchissant de toute idée préconçue, elle est plutôt sympa, cette église!

L'église d'Auvers sur Oise
L'église d'Auvers sur Oise
L'église d'Auvers sur Oise

L'église d'Auvers sur Oise

D'ailleurs, par miracle, j'ai réussi à faire une photo très... christique? Ce n'est absolument pas fait exprès de ma part, un bon concours de circonstances m'a aidée mais celle là, je la trouve vraiment belle alors je lui laisse une place de choix, toute seule.

Eglise d'Auvers sur Oise, auréolée de soleil

Eglise d'Auvers sur Oise, auréolée de soleil

Tout autour de l'église, en regardant bien, on peut trouver des petits détails fort sympathiques : un peu de street art sur un compteur électrique, de l'humour sur le portail des belles demeures...

Détails...
Détails...

Détails...

Ensuite on monte au cimetière, une petite marche d'abord sous les arbres, puis à travers champs. Tout en haut, il n'y a que le cimetière où sont enterrés Vincent et son frère inséparable Théo.

Ce cimetière est petit et charmant. Certaines tombes sont recouvertes de plantes couvre sol comme le céraiste tomenteux ou le lierre.

La tombe des Van Gogh n'y fait pas exception et peut être d'ailleurs a t-elle servi de modèle aux autres... En effet, elle est entièrement recouverte de lierre, ce qui nous fait penser qu'il n'y a qu'une tombe. En réalité, il y en a deux. Mais, afin de réunir dans la mort les deux inséparables dans la vie, le fils du Docteur Gachet (docteur et ami de Van Gogh, dont nous allons parler plus loin) a cueilli du lierre dans le jardin de son père et l'a replanté sur les tombes. Le lierre a bien fait son travail.

Tombes à la décoration florale
Tombes à la décoration florale

Tombes à la décoration florale

Vincent et Théo Van Gogh, unis dans la mort comme dans la vie
Vincent et Théo Van Gogh, unis dans la mort comme dans la vieVincent et Théo Van Gogh, unis dans la mort comme dans la vie

Vincent et Théo Van Gogh, unis dans la mort comme dans la vie

En revenant vers le village, on peut apercevoir le clocher entre les frondaisons des arbres...

 

Clocher de l'église
Clocher de l'église

Clocher de l'église

Ne repartez pas sans avoir vu la Maison du Docteur Gachet, le grand ami du peintre, dans la rue éponyme.

La maison est à voir, selon moi, plus pour le bâtiment que pour les expositions qui y sont programmées. Le petit jardin bien ordonné et fleuri, avec ses grottes au fond et son fameux lierre qui court un peu partout, mérite notre attention.

La Maison du Docteur Gachet
La Maison du Docteur GachetLa Maison du Docteur Gachet
La Maison du Docteur GachetLa Maison du Docteur GachetLa Maison du Docteur Gachet

La Maison du Docteur Gachet

Il me reste encore d'autres découvertes et visites à faire à Auvers. Je ne manquerai pas de les raconter!

A bientôt!

 

Suivez-moi sur Hellocoton
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article