L'incroyable crue de la Seine

Publié le par Mes petits jardins bonheurs

La Seine en crue devant la Tour Eiffel
La Seine en crue devant la Tour Eiffel

Ayant vécu 7 belles années en bord de Seine, scotchée aux vitres de mon appartement pour admirer un spectacle sans cesse renouvelé, je ne pouvais pas ne pas parler de la crue incroyable que nous vivons en ce moment, peut être la crue du siècle?

Tout a débuté avec ces pluies diluviennes, qui ont semblé ne jamais vouloir s'arrêter...

Les médias ont commencé à relayer le fait que les cours d'eau enflaient de manière inquiétante... Mes anciens voisins de la copro des bords de Seine ont à leur tour affiché sur les réseaux sociaux leur inquiétude, illustrée par des photos qui ne laissaient aucun doute sur une montée spectaculaire des eaux.

Et puis, en fin de semaine, j'ai dû me rendre à Paris pour un rendez vous médical. Surprise, nous étions juste à côté du Trocadéro, il était par conséquent hors de question d'être si près et de ne pas descendre jusqu'à la Seine voir de nos propres yeux ce qui se passait.

Nous ne connaîtrons sans doute plus jamais ce phénomène de notre vivant, c'est peut être la fameuse crue séculaire, tant programmée et redoutée, que nous sommes en train de vivre et que nous avions, sans faire exprès, l'occasion de voir de près.

Nous sommes descendus jusqu'aux quais et, malgré tout ce que l'on avait pu voir à la télé, nous sommes restés scotchés. 

Cela dépassait de loin ce que nous avions imaginé et, bien que très conscients du désastre et de l'inquiétude que cela provoque, si l'on ne se focalise que sur la Seine, c'est fantastique. Dévastateur mais magnifique. La toute puissance des éléments, que l'homme semble si souvent avoir oubliée, à l'état pur.

Les quais disparaissent sous l'eau, les péniches d'habitation sont certainement et malheureusement un peu à cheval entre le quai et le fleuve (car les autres avaient été amarrées loin du quai, afin d'éviter ce problème), le tablier du pont est quasiment léché par les flots et la Tour Eiffel semble prendre un bain de pieds. Alors oui, il faut quand même bien avouer que c'est dangereusement et catastrophiquement superbe... 

En regardant depuis le pont, nous avons aussi découvert la marque de la crue de 1910 dont cette crue se rapproche joliment. Un peu plus de 8 mètres en 1910, un peu plus de 6 en 2016...

 

La crue de la Seine à Paris
La crue de la Seine à Paris
La crue de la Seine à Paris
La crue de la Seine à Paris
La crue de la Seine à Paris

La crue de la Seine à Paris

Le lendemain, je me suis rendue à Meulan, dans les Yvelines, où la Seine coule aussi.

Je me suis postée sur le pont de l'Ile du Fort puis me suis déplacée vers le parking payant qui longe le fleuve.

Là aussi, la Seine a tout envahi. Les petits parcs en bordure d'eau sont noyés, les statues émergent de l'eau grâce à leur socle ou sortent à peine la tête pour certaines, les grands arbres du bord prennent un bon bain et ont l'air posé un peu par hasard au beau milieu du lit du fleuve et, si l'on veut aller s'asseoir sur les bancs, on a plutôt intérêt à sortir le maillot de bain!!

Un petit bateau, d'habitude amarré sur le quai engazonné, semble lui aussi perdu au milieu de toute cette eau et l'Ile du Fort est, par endroits, noyée.

De l'autre côté, le local de l'aviron est inaccessible, entouré d'eau. Dommage que les bateaux soient enfermés à l'intérieur, ils auraient été utiles!!

La crue de la Seine à Meulan
La crue de la Seine à Meulan
La crue de la Seine à Meulan
La crue de la Seine à Meulan
La crue de la Seine à Meulan
La crue de la Seine à Meulan

La crue de la Seine à Meulan

A très bientôt pour de plus calmes nouvelles!

Suivez-moi sur Hellocoton

 

Publié dans crue, seine, Paris, meulan, cruedusiecle, pluie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article