Le bel hôtel à insectes du petit jardin

Publié le par Mes petits jardins bonheurs

L'an dernier déjà, nous avions prévu de fabriquer un hôtel à insectes. J'en avais vu plusieurs modèles sur Pinterest en particulier, tous plus beaux les uns que les autres, et cela me faisait rêver. Et oui, c'est une jolie petite cabane, qui plus est, utile.

J'avais commencé par les regarder dans le commerce : ils étaient très jolis mais riquiquis et ils valaient une fortune. Déception... 

Je m'étais donc tournée vers l'amoureux puisque j'aime par dessus tout ce que l'on fait par nous mêmes et qu'il est surtout largement capable de fabriquer cette maison de poupées (euh, insectes!) en moins de deux, avec le meilleur goût et la meilleure application du monde. Et ça, ça n'a pas de prix!

Bref, après avoir dessiné des plans, nous nous étions mis en quête de quelques éléments que nous n'avions pas en notre possession, comme des briques trouées et des bûchettes de bois.

Et puis nous avions totalement manqué de temps et l'hôtel n'avait pas vu le jour. Mais les plans étaient bien là et attendaient patiemment leur heure... hé hé hé...

J'adore quand un plan se déroule sans accroc...
J'adore quand un plan se déroule sans accroc...

J'adore quand un plan se déroule sans accroc...

La première chose à se demander est qui on veut attirer. Car chaque espèce a ses exigences quant à l'accueil que nous devons lui réserver. On construit par conséquent son hôtel selon le public que l'on vise. Nous recevons là tout le gratin du jardin alors soignons les bien, et ces bestioles œuvreront avec plaisir et efficacité au printemps prochain. Tout le monde sera content!

Dans notre cas, nous voulions essayer d'attirer le plus d'espèces possibles : chrysopes et coccinelles (pucerons), syrphes (pucerons et pollinisation), bourdons, papillons et abeilles solitaires (pollinisation), guêpes solitaires (vers blancs, chenilles, pucerons et autres), cloportes (décomposition des détritus) et enfin perce oreilles (pucerons et psylles -nuisibles des arbres fruitiers-).

Voici en photo, quelques auxiliaires que j'ai pu observer dans le petit jardin.

Syrphe

Syrphe

Coccinelle

Coccinelle

Perce oreille

Perce oreille

Bourdon

Bourdon

Abeille solitaire

Abeille solitaire

Papillon de la piéride du chou (pour le papillon, les chenilles sont nuisibles mais à tolérer plus ou moins puisque c'est le seul moyen d'obtenir les papillons, si précieux au jardin)

Papillon de la piéride du chou (pour le papillon, les chenilles sont nuisibles mais à tolérer plus ou moins puisque c'est le seul moyen d'obtenir les papillons, si précieux au jardin)

En cette fin d'été, me voyant inquiète à l'approche de l'opération, l'amoureux m'a proposé de démarrer la construction de l'hôtel pour m'occuper l'esprit. Et hop, c'était parti!

Nous voulions faire le plus de récup possible alors nous avons fouillé les fonds de tiroir pour trouver des planches de bois, des petits pots de fleurs, du grillage à fines mailles... Mis à part quelques pièces, fort peu onéreuses, cet hôtel ne nous a rien coûté et, mieux encore, il a permis de recycler pas mal de choses, au lieu de simplement les jeter ou les garder sans les utiliser. 

Une partie de la récup
Une partie de la récup

Une partie de la récup

A chacun sa suite présidentielle :

Pour les chrysopes : espace ouvert avec tas de paille ou foin.

Pour les syrphes : espaces ouvert rempli de tiges de framboisier, sureau, rosier ou bambou. Pour ma part, je vais mélanger les essences.

Pour les bourdons : espace fermé, avec trous d'entrée et sortie d'1 cm de diamètre + planchette d'envol. A l'intérieur, de la paille ou du foin.

Abeilles solitaires et guêpes solitaires : troncs percés de trous de 4 à 10 mm et/ou briquettes trouées.

Coccinelles : pots de fleurs avec feuilles mortes à l'intérieur.

Papillons : espace fermé avec de fines fentes allongées d'entrée et sortie de 1 cm de largeur. Paille ou foin à l'intérieur.

Cloportes : espace ouvert avec feuilles mortes, morceaux de bois pourris.

Perce oreilles : pots retournés, remplis de feuilles ou foin.

En haut chrysopes, puis syrphes, puis bourdons

En haut chrysopes, puis syrphes, puis bourdons

Abeilles et guêpes solitaires, en dessous papillons et coccinelles

Abeilles et guêpes solitaires, en dessous papillons et coccinelles

Perce oreilles et cloportes

Perce oreilles et cloportes

Nous avons ensuite choisi qui logerait où, pris des mesures pour que chacun ait un espace accueillant et nous nous sommes lancés. Enfin, l'amoureux surtout! 

J'ai quelques photos de la mise en route mais le reste s'est fait pendant ma convalescence donc je n'ai pas pu suivre le projet de près. Si vous avez des questions concernant la construction, n'hésitez pas, je transmettrai au bricoleur, qui répondra sans souci à toutes les interrogations.

Quand j'ai été sur pied, l'hôtel était quasiment terminé. L'amoureux en était à travailler le toit de façon à ce que je puisse m'essayer au toit végétalisé (c'est un rêve!).

Pour ce faire, il a enduit les planches du toit de goudron et posé directement dessus un film plastique, afin d'assurer l'étanchéité. Puis il a intégré au toit des petits tasseaux, à intervalles réguliers, pour retenir la terre et fait des trous d'écoulement de l'eau.

J'ai rempli de terreau et posé dessus quelques sedum Palmeri, faciles à vivre et qui se propagent assez rapidement. J'attends le printemps prochain avec impatience, pour voir comment ils évoluent là en haut. 

L'autre pente du toit étant plus ombragée, je vais tenter d'y mettre de l'helxine. J'espère que ça prendra.

Les débuts
Les débuts

Les débuts

L'hôtel, tel qu'il était à la fin de ma convalescence

L'hôtel, tel qu'il était à la fin de ma convalescence

Essai de toit végétalisé. Ce n'est que le début, et j'ai fait comme j'ai pu, espérons que ça prenne et que ce soit bientôt tout vert!

Essai de toit végétalisé. Ce n'est que le début, et j'ai fait comme j'ai pu, espérons que ça prenne et que ce soit bientôt tout vert!

Ces derniers temps, avec ce que je trouve dans le jardin, je commence à remplir les espaces.

Pour le foin, il est acheté, je ne produis encore mon propre foin, hein!!

L'hôtel va évoluer au fur et à mesure que nous allons entrer dans la mauvaise saison puisque, par exemple, dès novembre (début de la saison de taille des rosiers), les tiges des rosiers viendront s'ajouter à celles des framboisiers.

De même, les feuilles commencent à peine à tomber mais quand il y en aura pas mal au sol, certaines viendront compléter la petite maison. En attendant, j'ai mis celles que j'ai enlevées des tiges de framboisiers et quelques autres déjà tombées.

Et je compte sur l'amoureux, quand il aura un peu de temps, pour finir de percer les bûchettes!

L'hôtel n'est donc pas tout à fait terminé mais je voulais faire l'article le plus tôt possible car on arrive bientôt à la date limite de construction. Les auxiliaires en auront besoin dès que le froid sera bien installé et, plus tôt il est placé, plus tôt ils le repèrent, je pense.

Pour l'installation, mettez le dans un endroit abrité, orienté sud ou ouest, pour qu'il prenne le plus de soleil possible et réchauffe ainsi ses locataires.

Il ne nous reste maintenant plus qu'à croiser les doigts pour qu'il soit habité.

Je vous en donnerai des nouvelles dans quelques mois.

Le remplissage des espaces

Le remplissage des espaces

L'hôtel, vu sous un autre angle

L'hôtel, vu sous un autre angle

A très bientôt! Suivez-moi sur Hellocoton
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

FéeLaure♥ 20/07/2017 13:01

waouh, je tombe par hasard sur ton blog en allant de blog en blog... je voulais vous féliciter toi et ton mari car vraiment c'est du très beau travail ♥ j'adore ces hôtels à insectes, j'avoue qu'on a craqué sur un chez Action pour 3 fois rien mais....il est microbes comparé au vôtre et pas fait mains non plus
Douce journée

Mes petits jardins bonheurs 23/07/2017 11:52

Pardon pour ma réponse très tardive... Merci beaucoup FéeLaure pour ce gentil commentaire!
Cet hôtel nous a donné un peu de boulot (enfin, surtout à mon mari, ah ah ah!!) mais on est très content de le voir dans le jardin. En plus, il a commencé à être habité au printemps dernier, donc c'est super. Pourvu que ça dure et que l'occupation s'amplifie!!
Je crois comprendre en lisant ton pseudo que nous avons le même prénom. Si c'est le cas, jolie coïncidence!! ☺️
Passe un bon dimanche!

Mademoizellezou 06/04/2017 09:18

Merci pour toutes ces explications! J'envisage depuis un moment d'en fabriquer un et je ne savais pas trop comment m'y prendre. Le mien sera certainement beaucoup moins élaboré parce que là, c'est du boulot de pro ;-)
Bonne journée, Véro

Mes petits jardins bonheurs 06/04/2017 12:47

Je suis ravie si les explications sont claires et peuvent servir aux amoureux des jardins, qui viennent faire un tour sur ce blog, à construire leur propre hôtel. J'avoue que le bricoleur de la maison s'est bien fait plaisir sur ce coup là mais il y a évidemment moyen de faire plus simple et néanmoins très adapté pour les insectes. Cela aurait d'ailleurs été mon cas si j'avais dû le fabriquer seule! J'espère voir donc bientôt le fruit de votre bricolage sur Instagram ou sur la page Facebook des Petits jardins bonheurs, si vous avez envie de le publier dessus! ;-)
Très bonne journée à vous aussi,
Laure

Des Pensées au Jardin 19/03/2017 21:47

Il est superbe !! bravo

Mes petits jardins bonheurs 20/03/2017 15:39

Merci beaucoup! Mon mari s'est bien appliqué pour le construire!! :-))

Tof77 20/10/2016 13:15

Bravo pour ce magnifique hôtel !! Superbe résultat ! Les auxiliaires du jardin vont être aux anges.

Mes petits jardins bonheurs 20/10/2016 22:35

Merci beaucoup, Tof77, pour ce si gentil commentaire! On espère en effet qu'ils seront comblés!